Archives pour la catégorie Dernière Heure

Jean Velliot: « Dernière Heure »

Jean Velliot: « Dernière Heure »: cataclysme ou métaphore?

73×60, Musée International d’Art Naïf de Vicq, tableau présenté sur le site jean velliot .

Jean Velliot "Dernière Heure"

Scène nocturne d’un surréalisme macabre, teinté d’humour noir. Tout dort dans les immeubles aux volets clos, ce qui fait ressortir l’incongruité de la scène: près d’un arbre mort, un squelette assis sur un banc tient encore en main un journal titré ironiquement « Dernière Heure« , à ses pieds repose le squelette de son chien. On peut aussi imaginer que tout est mort depuis longtemps dans une « ville- fantôme » à la suite d’un mystérieux et apocalyptique événement. On songe à Pompéi et aux dormeurs, ensevelis brutalement sous les tonnes de cendres brûlantes, dont on peut voir les moulages d’un réalisme saisissant ou à un film fantastique ou de science-fiction. Mais Jean Velliot inscrit son œuvre dans le registre de la dérision; la métaphore de la routine qui « tue » est restituée littéralement. « Dernière heure » était le cri des vendeurs de journaux ambulants (activité disparue depuis longtemps) qui tentaient de convaincre le client potentiel d’acheter la dernière édition du journal comportant les développements nouveaux et « sensationnels » d’un événement en cours. Or quelle peut-être l’importance de cette information de « dernière heure » quand  la dernière heure a sonné pour le lecteur? A moins que ce ne soit cette annonce même de la mort imminente qui fasse la Une du journal! « Vanité des vanités, tout est vanité«  proclame d’emblée l’Ecclésiaste